Quelles plantes n’aiment pas le marc de café ?

Date:

De nombreux jardiniers amateurs et professionnels considèrent le marc de café comme un ingrédient miracle du compost. Riche en nutriments, il améliore la structure du sol et favorise le développement des plantes. Cependant, toutes les plantes ne sont pas friandes de cette substance, et certaines d’entre elles peuvent être affectées négativement par l’acidité du marc de café

Plantes méditerranéennes sensibles à l’acidité

Plusieurs plantes originaires de la région méditerranéenne apprécient les sols neutres à légèrement alcalins. Parmi celles-ci figurent deux herbes aromatiques très populaires :

  • Lavande (Lavandula) – La lavande est une plante aux fleurs parfumées qui préfère les sols bien drainés avec un pH compris entre 6,5 et 7,5. L’introduction du marc de café pourrait nuire à sa croissance et même provoquer la jaunissement de ses feuilles.
  • Romarin (Rosmarinus officinalis) – Tout comme la lavande, le romarin aime les environnements secs, les sols bien drainés et un pH neutre à légèrement alcalin. Le marc de café peut acidifier le substrat et endommager les racines de cette plante délicate.

Plantes d’intérieur sensibles au marc de café

Certaines plantes d’intérieur n’apprécient pas non plus les apports en marc de café. Voici quelques exemples :

  • Pothos (Epipremnum aureum) – Connu pour sa facilité d’entretien et son excellente capacité à purifier l’air, le pothos est cependant sensible à l’acidité du marc de café. Celle-ci peut entraîner un jaunissement des feuilles et un retard de croissance.
  • Cactus (Cactaceae) – Les cactus préfèrent les sols minéraux et bien drainés avec un pH neutre à légèrement acide. L’ajout de marc de café risque de perturber cet équilibre fragile et d’affecter leur santé.
  • Orchidée (Orchidaceae) – La plupart des orchidées ont besoin d’un substrat aéré et bien drainé, composé notamment d’écorces et de sphaigne. L’ajout de marc de café peut rendre ce mélange trop compact et acidifier le milieu, ce qui nuit à la santé des racines et de la plante.

Légumes sensibles au marc de café

De nombreux légumes peuvent également souffrir d’un excès d’acidité apporté par le marc de café. Parmi eux :

  1. Tomates (Solanum lycopersicum) – Si elles aiment un sol légèrement acide, les tomates peuvent souffrir d’une concentration trop élevée de marc de café, ce qui nuit à leur croissance et leur rendement.
  2. Asperges (Asparagus officinalis) – L’asperge est une plante exigeante en termes de pH du sol : elle préfère un environnement neutre à légèrement alcalin. L’ajout de marc de café pourrait donc nuire à sa croissance.

Les brassicacées sensibles au marc de café

Les plantes de la famille des Brassicacées sont également souvent affectées par l’acidité du marc de café :

  • Chou (Brassica oleracea var. capitata) – Bien qu’il tolère une certaine acidité du sol, le chou peut souffrir d’un excès de marc de café, surtout s’il est appliqué directement sur le sol sans être mélangé à du compost ou d’autres matières organiques.
  • Brocoli (Brassica oleracea var. italica) – Comme son cousin le chou, le brocoli apprécie un sol riche en nutriments mais peut être négativement impacté par l’acidité du marc de café.
  • Chou-fleur (Brassica oleracea var. botrytis) – Le chou-fleur a besoin d’un sol bien drainé, riche en substance organique et avec un pH neutre pour favoriser sa croissance optimale. Le marc de café peut perturber cet équilibre et nuire à sa santé.

Comment utiliser le marc de café sans nuire aux plantes ?

Pour éviter d’endommager vos plantes sensibles à l’acidité du marc de café, il est important de respecter certaines règles :

  • Évitez d’utiliser directement le marc de café sur les plantes mentionnées dans cet article. Il vaut mieux privilégier des alternatives comme les coquilles d’œufs écrasées pour enrichir votre compost.
  • Mélangez le marc de café à d’autres matières organiques et laissez-le se décomposer pendant plusieurs semaines avant de l’intégrer au sol ou au compost. Cela permettra de rendre les nutriments plus accessibles pour les plantes et de neutraliser une partie de l’acidité.
  • Testez le pH de votre sol régulièrement pour vous assurer qu’il reste compatible avec les besoins de vos plantes. Si nécessaire, amendez avec de la chaux ou du bicarbonate de soude pour rééquilibrer le pH.

En appliquant ces conseils, vous pourrez tirer parti des bienfaits du marc de café pour nourrir votre jardin tout en préservant la santé de vos plantes sensibles à cette substance organique.

Julien Poirier
Julien Poirierhttps://www.radzone.org
Je suis Julien Poirier, passionné par l'actualité et le partage de conseils pratiques. À travers mon blog Radzone, je m'efforce de fournir des informations pertinentes et utiles pour éclairer et aider mes lecteurs dans leur quotidien. Mon objectif est de créer un espace où la curiosité et l'apprentissage se rencontrent, en abordant des sujets variés qui touchent à la vie de tous les jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A lire aussi

Panneaux solaires Plug and Play : quels avantages ?

Les panneaux solaires plug and play connaissent un succès grandissant en France. Encore méconnus du grand public, ils...

Plantes d’intérieur : la solution naturelle pour lutter contre l’humidité

Les problèmes d'humidité et de condensation dans nos maisons peuvent causer des désagréments et nuire à notre bien-être....

Insecte ressemblant à une blatte : comment les distinguer ?

Les blattes, souvent appelées cafards, sont des insectes généralement indésirables dans nos habitats. Elles sont connues pour être...